Contenu du sommaire 1: Viole les dispositions des articles 460,461et 468 du code des personnes et de la famille, une Cour d’appel qui, saisie d’une ordonnance qui statue sur une demande dévolue à la compétence du tribunal et non à celle de son Président, a déclaré l’appel irrecevable pour forclusion, alors qu’elle était tenue de relever la qualification inexacte de l’ordonnance et lui appliquer le délai d’appel des jugements.
Liste(s) des titre(s)
1 - Délais de procédure | procédure d’appel | délai de recours adéquat | obligation | office du juge | ordonnance et jugement | qualification inexacte
2 - Concubinage | essai | table | chaise | divorce | niang | avocat

Aucun arrêt proche !

Commentaires      

Aucun commentaire pour cet arrêt.